Extrait article EST REPUBLICAIN DU 1 juillet 2020

    Le prolongement de la rue Marcelle-Dorr presque terminé

    Les festivités du centenaire du Grand-Sauvoy ont été reportées en raison de la Covid-19, mais la nouvelle rue actuellement en construction en contrebas du site, le long de la voie ferrée, devrait marquer de son empreinte tout ce secteur.

    L’adjoint au maire en charge de l’urbanisme, le directeur administratif d’Arelia et l’architecte, ont pu constater l’avancement des travaux sur le site du Grand Sauvoy.

    Ce nouveau tronçon de rue, mesurant quelques centaines de mètres ouvre de nouvelles perspectives pour la ville de Maxéville qui souhaite désenclaver le quartier et l’entrée de la commune.

    Cela permettra aussi d’offrir aussi une nouvelle desserte (limitée à 30km/h) de Nancy via le Centre des Mémoires, l’Espé (école supérieure de l’enseignement), le Grand-Sauvoy et les anciennes friches des Brasseries, qui sont aujourd’hui en plein développement.

    La réunion de chantier organisée dernièrement sur le site a permis de constater le coup d’accélérateur pris par le chantier.

    Une utilisation possible dès la fin de l’été

    La nouvelle route est quasiment terminée : il ne manque plus que la pose de l’enrobé, de l’éclairage public et quelques détails. Un arrêté provisoire de circulation devrait être déposé fin juillet. A priori les automobilistes pourront utiliser cette jonction avec l’avenue de Metz dès la fin de l’été.

    Olivier Pivel, adjoint au maire en charge de l’urbanisme, n’est pas peu fier que ce projet aboutisse. « Les discussions ont pris plusieurs années mais finalement, dès que le Grand Nancy a débloqué une ligne budgétaire (350 000 €) tout s’est accéléré. C’est un beau projet mené en commun avec la Métropole et Arelia. »

    L’élu confie qu’un vrai nom sera donné à cette rue en concertation, vraisemblablement à la rentrée.

    Si Arelia a cédé une partie de son terrain (et parkings) à la Métropole pour la construction de cette voirie, c’est pour l’association l’occasion de repenser le site, à savoir de le végétaliser, de l’apaiser et de le sécuriser.

    À la fin des travaux, l’accès par le boulevard de Scarpone et la rue du Grand-Sauvoy sera ainsi condamné. Un mal pour un bien car ce passage était devenu, pour beaucoup, une voie de contournement à risques et qui était également source de nuisances.

    Share This